Your message was sent successfully
Réseau Réel

Nous savons tous d'où viennent les légumes;
pouvons nous en dire autant de l'argent?

Nous sommes en 1750. Les États-Unis d'Amérique n'existent pas encore; ce sont les 13 colonies sur le continent américain qui forment la «Nouvelle-Angleterre», possession de la mère-patrie, l'Angleterre. Benjamin Franklin écrivait de la population de ce temps: «Impossible de trouver de population plus heureuse et plus prospère sur toute la surface du globe.» Faisant rapport en Angleterre, on lui demanda le secret de cette prospérité dans les colonies, alors que la misère régnait dans la mère-patrie:

«C'est bien simple, répondit Franklin. Dans les colonies, nous émettons notre propre papier-monnaie, nous l'appelons Colonial Script, et nous en émettons assez pour faire passer facilement tous les produits des producteurs aux consommateurs. Créant ainsi notre propre papier-monnaie, nous contrôlons notre pouvoir d'achat et nous n'avons aucun intérêt à payer à personne.»

En 1861, alors que les ressources (financière) du pays semblaient épuisés, alors que le dernier dollars était dépensé, il fut trouvé que le volume de la monnaie national était inadéquat. C'était pendant la guerre de sécession. Les ressources physiques ne manquaient pas, les munitions, les armes, la nourriture, les transports, etc. En fait, tout ce qui manquaient, c'était l'argent. Un comité, constitué de E.G. Spaulding et Erastus Corning de New York et de Samuel Hooper du Massachusetts, fut formé pour étudier la question. Il y fut conçu l'idée d'« appliquer les ressources de la nation au besoins de la nation. »

L'histoire de la monnaie démontrait qu'un moyen d'échange pouvait consister en certificats d'endettement, autant de la nation que des individus ou corporations. De plus, la constitution autorisait le Congrès d'émettre la monnaie et d'en régulariser la valeur. Il est a mentionner ici que cette clause est toujours valide (article 1 de la constitution). De cela, Lincoln émit le « Greenback » en quantité suffisante pour les besoins de la nation.

C'est ainsi que Abraham Lincoln réussi à financer ses troupes et à gagner la guerre. Il fut mentionner à cette époque « une ère de prospérité tel qu'on en avait encore connu aux États-Unis. »

Le 4 juin 1963, John F. Kennedy, Président des États-Unis, signe l'Ordre Exécutif 11110. Cet Ordre donne au président le pouvoir d'émettre la monnaie du pays sans dette ni intérêt. Le Congres émit 4 milliards d'« United States Note » (Monnaie des États-Unis).

De l'autre côté de l'atlantique, sur l'île de Guernsey, depuis 1816, ils émettent leur propre monnaie sans dette ni intérêt; résultat : presque pas de taxes, inflation presque inexistante.

Les exemples ci-haut démontrent que les gouvernements sont en mesure d'émettre la monnaie du pays sans dette ni intérêt pour le bien de la communauté. Malheureusement, par manipulation, menaces ou corruption, ils ont cédé ce pouvoir aux banques privés, de là résultent les crises économiques.

Il est à noter que les systèmes de monnaie local ne date pas d'hier; le Wir en Suisse (http://wir.ch) fondé en 1934 est la meilleur exemple car toujours fonctionnel.

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi les gens placent leur argent en Suisse? Ce n'est pas pour la « confidentialité » mais plutôt pour le fait que l'inflation y est très basse. Pourquoi? Parce que les taux d'intérêts y sont aussi très bas. Et pourquoi? Étant donné que le Wir est reconnu au niveau national, les banques privés ne peuvent monter leurs taux d'intérêts sinon les emprunteurs iront tous vers la monnaie local.

Voici où réside le pouvoir d'un peuple bien informé sur la question monétaire.

Étant donné que nos gouvernants, pour quelques raisons que ce soient, ne reprennent pas, pour le bien de la population, le pouvoir de la création de l'argent, nous, citoyens, vrai décideur de notre nation, avons pris la décision d'émettre notre propre crédit sans dette ni intérêt. Le but n'étant pas de confronter l'autorité mais plutôt de l'aider à prendre les bonnes décisions en étant nous même bien informé de la situation économique.

Login
User name or Email
Password
Forgot your password?
Clic here
 
Contact us
Name
Email
Subject
Message